25/08/2014

texte, pour Mandrine N° 19

copie de DSCN0011.JPG photo  adaptée pour logo, marrainesuisse.jpgBonjour, voici le texte demandé c'est le N°1. 

Mamie Mandrine phrase N°1

Ton code: http://wp.me/p16TSo-3f9 <D'abord la touffeur. comme si elle coulait de son corps, dans une mousse tiède.>

Mon lien:< http//marrainesuisse.skynetblogs.be

Je suis sur le quai de la gare, mais je ne me sens pas bien, il y a tellement de monde, que j'ai l'impression d'étouffer. Cette sensation : d'abord la touffeur, comme si elle coulait de mon corps dans une mousse tiède.. Pourvu que ça me passe.

Ah! voilà un chef de gare:

Monsieur s'il vous plait, il ne me répond pas, oh! mon Dieu aidez moi, s'il vous plait.

Je m'assoie sur ma valise, et un monsieur se penche vers moi et me dit :

<Vous avez des problèmes Madame ? est ce que je peux vous aider?>

Je reprends mon souffle doucement, la peur se calme, enfin je ne suis pas seule; perdue

sur ce quai de gare, dans cette foule qui va et vient et qui crie.

<Oui merci, mais j'ai peur, et je ne trouve pas la personne qui doit voyager avec moi>

Le Monsieur s'éloigne et va au devant d'un employé de la gare. Il fait un geste de la main dans ma direction . L'employé se dirige vers moi, me demande mon ticket de train

et il prend un chariot, y met ma valise et mon sac de voyage, et me conduit vers mon wagon. Il parlemente avec une hôtesse puis monte mes bagages jusqu'à ma cabine.

Là je peux me détendre je mets ma valise sous le siege, et garde mon sac de voyage avec moi. Le train s'ébranle doucement , puis plus vite et nous roulons mais vers où ?

Je suis désemparé, pourquoi suis je seule? Pourquoi ai je eu si peur dans cette foule?

Pourquoi cette touffeur? cette angoisse?

On frappe ä la porte de la cabine et je répond.<entrez>, et il est là!....

Souriant détendu.......... et là la colère me prend, et je me laisse emporter par mes ressentiments. Je n'ai pas assez de mots cinglants, pour lui dire tout ce que je ressens, toute ma peur, mon isolement. J'appelle le chef du wagon et lui demande quel est l'arrêt suivant? Toulon me répond'il...... Je descend à cet arrêt, telle est ma réponse.

§"Non je n'ai plus envie de vous, Vous m'avez laissé toute seule sur ce quai de gare, dans la foule, vous n'êtes pas interressant. Votre amour c'est du bidon, cherchez vous une idiote pour vous écouter,  et tout lâcher pour vous.§" L'employé du wagon de 1iè classe prend ma valise et mon sac, et m'installe dans un compartiment vide.

Quand le train rentre en gare de Toulon, je n'ai qu'à traverser

Nice, l'avenue telle qu'elle était, il y a encore 5 à 6 ans..

Cette photo a une dizaine d'année, depuis l'avenue a bien changé .

le trottoir , et reprendre le train vers Nice, je rentre chez moi. Je me fiche de ce que pensera ma Maman,  je rentre. Je ressens une sensation de vide et j'ai l'impression d'avoir des ailes.

Mon Dieu ! qu'allai je faire?..... Arrivée à destination, je saute sur le quai, appelle un porteur, et hors de la gare je prend un taxi pour aller à la maison.

 

Vieux Nice ça monte.jpg

ça n'a pas changé la vieille ville est immuable.

 

Cette sotte aventure est pure imagination, le seul homme que j'ai rejoint dans ma vie est mon mari, et nous fêterons 59 ans de mariage. le 22 octobre 2014.

Merci Mamie Mandrine, j'espère avoir répondu ä ce que tu désirais.

Bisous de Josettelausy

 

Commentaires

Vrai je suis morte de rire, car m'y a part l'avion et le train nos deux héroïnes se rejoignent
tu vois c'est aussi cela le hasard des ateliers et des neurone
merci pour ta participation, vais te dire quand même que j'aurais été un peu comme ton héroïne, une grosse panique m'aurait prise et vrai aussi je me serais retrouvée dans un bain de chaleur
bonne fin de journée, suis contente d'avoir repris le chemin des blogs
bisous
Mandrine

Écrit par : Mandrine | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Ben c'est bon aujourd'hui
Gros bisous pressés

Écrit par : H-IL | 26/08/2014

Répondre à ce commentaire

Coucou j'ai eu des gros ennuis d'ordinateur, j'ai téléphoné à mon petit fils hier soir vers 20h. j'avais plus rien c'était le vide total et il fallait que je lui trouve la clé our rentrer. J'ai fini en tatonnant avec une main et le téléphone à l'oreille de l'autre, à trouver ce qu'il me demandait et trois quart d'heure après tout était dans l'ordre.
C'était du piratage, j'ai voulu rentrer un anti virus (avast) et c'était du piratage,
alors plus de piratage. Mon voisin de palier a eu le même problème que moi hier soir aussi, il a amené son ordi, chez un technicien, et aujourd'hui, il est allé le chercher. Même problème que moi le pirate, a fait le tour. Jonas m'a demandé de ne plus mettre d'anti virus, il s'en occupera quand il viendra nous voir, avec son Papa et sa belle-mère, notre belle fille que nous aimons très fort.
Gros bisous et cette semaine tu as des tas de visites, alors bon courage, et fais attention à toi. Bizzzz. Josettelausy

Écrit par : marrainesuisse | 26/08/2014

Comment ça tu t'enfuis à Toulon sans ton Pierrot ? :-)
Quelle aventure née de ton imagination :-)
Aujourd'hui je vais à Martigny voir le chirurgien

Je vais essayer de faire quelque chose pour toi, je te dirai plus tard

Gros bisous les Meuqueux 'la Tchaux

Écrit par : H-IL | 27/08/2014

Répondre à ce commentaire

En tout cas tu le racontes bien.

Je t’invite à participer au défi n° 129 des Croqueurs de mots « Que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » qui nous fera faire un voyage en nostalgie grâce aux photos et aux poèmes de notre jeunesse. Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon blog le Samedi 30 Août (en avant - première).

Écrit par : enriqueta | 28/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.