06/08/2014

L'être que j'ai le plus aimé.

Bonjour, un problème de blog m'a effacé mon article sur ma grand-mère, que j'aime copie de DSCN0011.JPG photo  adaptée pour logo, marrainesuisse.jpgtoujours autant au delà de sa disparition en 1963. Alors il me faut recommencer, heureusement que j'ai les photos dans un dossier, qui lui est dans le fichier "photos" 

Photos de ma Grand-mère dans sa trentième année.photo de Mémé jeune femme.jpg Elle était belle, petite mignonne comme une poupée, j'adorais l'embrasser en lui disant tu as la peau douce Mémé, et je lui faisais des petits bisous, sur les joues et dans le cou

ce qui la faisait rire. Mon Dieu que je l'aimais. Elle m'a tout donné et tout appris.

Mon frère Louis, que l'on appelait Loulou, trottinait vers elle et s'accrochait à sa jupe,

Nous avions 5 ans et demi de différence, moi du 20 décembre 1930, lui du 9 mai 1936.

Le 24 décembre 1936 à 23h55 notre

 

Josette 19 ans et,demi..JPG

j'avais 18 ans, et je servais de modèle à un photographe professionnel

-------------------------------------------

Papa est mort dans un accident sur la route nationale de Golfe Juan, à Cannes, à la sortie de Golfe Juan il y avait

une grande falaise abrupte  le chauffard venait de Cannes dans une grosse limousine américaine, et il était saoul; il avait un passager, qui avait je suppose moins bu, et qui lui a dit:" attention tu ou vous allez à gauche, et le chauffard , a rit et a dit je sais.

" il y a deux phares là devant, et je te parie que je passe au milieu.

Il n'y avait qu'un phare mon Papa était à moto. Il n'a pas eu le temps de se mettre à l'abri la voiture lui est arrivé dessus. Je ne vous en dirais pas plus, car lire le compte rendu  me donne envie de vomir et de pleurer.

Papa Maman, Fiançaille.jpg

la photo des fiançailles de mes parents, en 1927.

Mon papa n'était pas grand ni très beau mais je l'aimais très fort et comme il était musicien, et était à la tête d'un groupe de cinq musiciens tous prix de conservatoire,

Mon Papa, avait un premier prix du conservatoire national de Paris au violon.

C'était un merveilleux violoniste, et ma Grand-maman au piano et lui au violon chez nous dans notre salon, c'était l'émerveillement quand ils jouaient ensembles

Papa était un virtuose, et Mémé, l'était aussi.  Maman s'asseyait dans un fauteuil et me prenait sur ses genoux, et religieusement nous les écoutions. Ma petite mère

avait les larmes aux yeux, mais moi j'ouvrais les yeux le plus grand possible et les lèvres entrouvertes , cela se passait souvent mais cette fois là je m'en souviens très bien, car c'était pour mon anniversaire, et j'avais 3 ans.

Marius et sa Fille, 1931.jpg

Dans les bras de mon Papa, j'avais dix huit mois.

écrit, derrière la photo.

Pour en revenir à ma Grand-mère, elle m'a éduquée entièrement.

C'était maman qui nous élevait, c'était Mémé qui nous éduquait.

L'éducation comprenait la toilette d'une petite fille, les manières polies

et respectueuses, envers les gens qui se penchaient vers moi et me caressaient la joue.

Je détestais cela, et je devenais agressive, Mémé m'a appris à ne rien dire et à être polie, J'en ai versé des larmes, ce n'était pas facile.

Lorsque j'ai été plus grande, j'ai dû supporté les gnans gnans des gens qui s’apitoyaient sur l'accident qui a provoqué la mort de mon père. Et là c'était catastrophique, je ne l'acceptais pas et je me débattais et tapais sur les gens, avec mes poings

, et des coups de pieds là j'avais six ans et demi, et je pleurais tellement, que mes yeux gonflaient.

Alors Mémé, me prenait dans ses bras et me berçait comme une toute petite fille.

Puis tout bas rien que pour moi elle chantait de sa voix merveilleuse, et je m'endormais 

 et, elle me posait sur le lit de ma maman et allait à son tour s'allonger

pour se détendre un peu. Que de souvenir doux et amer, Je vais mettre une photo encore et j'arrête, car j'ai mal au dos.

Mémé0003 dans Mireille.jpg

Ma mémé en 1939 à la déclaration de la guerre . tous les choristes ont été licenciés,

l'opéra a fermé ses portes, et c'est la période noire, qui a commencé ce sera une autre histoire, terrible pas facile à raconter, nous étions terrorisés

Pour ce soir j'en reste là, c'est une autre page que celle que j'avais fait

Orchestre Marius.jpg

Papa, et son orchestre, il faisaient les salles de concert jouaient du Schubert, du Brahms, du  Beethoven, et j'en passe. puis quand ils ont eu moins d'engagements ils se sont mis à jouer, de la musique de l'époque, tangos, valses, paso-doble etc.... et là ça a plus et ils ont eu tant de contrats qu'ils ne rentraient plus à Nice,au grands désespoir de ma maman et des épouses de ses messieurs.

Voilà je vous embrasse très fort, et vous souhaite soleil à volonté, pour faire des belles promenades. Nous avons eu droit à un peu de soleil et pas de pluie aujourd'hui,

 

 

Josette et Marco été 58.jpg

Mon fils Marco à Nice avec moi ; mon fils cadet avait deux ans et demi

et moi?....... 27 ans et demi. le temps passe si vite...en 1958.

 

Bisous, Josettelausy

http://marrainesuisse.skynetblogs.be 

 

 

 

 

Commentaires

Bravo !
J'avais vu que tu pouvais le faire
Attention quand tu efface les "brouillons" selement les brouillons et pas les articles publiés, ça c'est irrémédiable
Bonne soirée et gros bisous du Cremerdi les Meuqueux d'la Tchaux

Écrit par : H-IL | 06/08/2014

Répondre à ce commentaire

Mon ami H_IL, merci encore et toujours, je ne peux que faire celà, mais c'est de tout mon coeur. j'ai mis du temps à faire cet article, poser les photos n'est pas un problèmes mais il fallait tout de même que je trouve les bonnes photos, Je pense que j'ai fais juste, le seul bémol, à cause de mon blog. Je mettais une photos sur le blog, et j'écrivais dessous, c'est une autre photo du même dossier, mais pas prévues qui se mettait en place, J'ai commencé par la photo de l'orchestre de mon père, et cette photo est à la fin, j'ai fait la suite de mon article et c'est la photo que je voulais à la fin qui est venus au dessus, bon j'ai continué sans plus y faire attention et mes photos ne sont pas placées où je le voulais. J'y ai plus touché mais sincèrement, il y a de quoi se tirait les cheveux. Heureusement que je ne l'ai pas fait, je crains terriblement que l'on me tire les cheveux. c'est pour celà que je ne vais chez mon coiffeur que tout les 3 mois, parce que ça me fait mal chaque fois.
Bonne soirée et bonne nuit mon ami H-IL et encore merci. Gros bisous pour toi et Jonquille, votre amie josettelausy

Écrit par : marrainesuisse | 06/08/2014

Il est minuit 20, juste un petit mot Jonquille vous êtes un couple fantastique, plein de gentillesse et de bonté, je souhaite de tout mon coeur que tu te remettes bien de tes problèmes osseux, je vous embrasse tous les deux très fort, Josette votre amie

Écrit par : marrainesuisse | 07/08/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai fait des fautes, sur le commentaire là au dessus. je n'ai pas mis H.IL, et c'est à lui que je m'adresse. Tu vois Jonquille je ne t'ai pas oublié mais j'ai pas oublié H-IL non plus, il était très tard, et je voulais faire vite. Bisous à tous les deux
Vos amis Josette et Pierrot

Écrit par : marrainesuisse | 07/08/2014

Les commentaires sont fermés.