06/05/2014

pour missnefer

Pardon, j'ai pris du retard, j'ai appuyé sur mon clavier avec ma main et j'ai tout éffacer

Je dois donc recommencer.

 Je n'ai pu le faire hier au soir il était trop tard

Gros bisous de Josettelausy

---------------------------

Mots

*******

Lumière, éclairage, clarté, lampadaire, attente,

rendez vous, quand, bientôt, demain, jour, nuit

 aube, début,

****************

Texte.

"""""""""""""

Jean-Louis, a rendez vous avec Séréna, à 21h. il trouve que c'est tard,

mais elle a décidé cet horaire, et il doit s'y plier. BON !.

Il va ou la zone d'éclairage, donne une clarté plus grande, Sous le Lampadaire,

Il regarde l'heure sur sa montre, l'attente est longue. Pourquoi le fait elle

Attendre, comme celà?. Il s'énerve, fait les cent pas, regarde encore l'heure, ah le clocher de l'église tout près vient de sonner 10h.

Mais que fait elle, un rendez vous donné par une voix autoritaire, et lui ordonnant

d'être à l'heure, ? et elle n'est pas là.

Voyons c'est bien aujourd'hui, qu'elle lui a donné ce rendez vous?

Il sort son calepin de sa poche interieure, feuillette, les pages jusqu'à la date prévue.

C'est bien la date, le lieu, et l'heure. 21h.

Donc il pourra lui montrer son calepin tout est noté... et juste !

Quand va t'elle se montrer? Bientôt?

 Il pert patience, et sent qu'il va se fâcher. Séréna, ce n'est pas bien ce que tu fais,

penses t'il. Demain au bureau, il va lui parler, et sérieusement.

Qu'elle lui raconte n'importe qu'elle salade, cela lui est égal, c'est l'attente, qu'il ne supporte plus. , Et il s'angoisse !....

Une voiture de police s'approche lentement, et s'arrête devant lui.

le flic sort de la voiture, et porte la main à son képi. Monsieur J. L. Duroch.

" Oui, c'est moi" Vous attendez une demoiselle, "Oui, en effet, depuis 21h se soir."

Elle traversait au feu rouge, et une voiture n'a pas respecté les feux de signalisation

il a renversé mademoiselle S. Duvoisin, et l'a blessée

 une ambulance l'a transporté à l'hôpital de la ville, et c'est seulement quand elle a repris connaissance qu'elle a parlé de vous. Elle doit être maintenant en salle d'opération et sera opérée de son bras droit qui est cassé. Elle demande, que vous avertissiez le bureau demain matin.. 

Jean Louis est assomé, et le policier, s'inquiète pour lui.

" Désirez vous que l'on vous raccompagne chez vous."

" non merci, je suis tout près"Il remercie les deux policiers, et rentre chez lui.

De jour ou de nuit ,il pense à elle, et fait des tas de projets.Il vit avec sa mère, qui a perdu son mari dans le même genre d'accident. il ne veut pas la  réveiller, et lui en parler, car elle s'affollerait. Sans bruit il rentre dans sa chambre

et allume sa lampe de chevet. Il se déshabille et met son pyjama, et jusqu'à l'

Aube, reste, assis les yeux dans le vague.

Ce n'était que le début, d'une aventure formidable, et les fiançailles, étaient prévues pour le mois de Mai. Pourquoi est ce que ça lui est arrivé à elle si prudente,

Il se décide à 6h du matin à téléphoner à l'hôpital. La receptionniste, qui lui répond lui demande de patienter, elle va lui passer le service d'urgence, où se trouve melle,

Duvoisin. , il attend, avec impatience, c'est long.

Enfin une voix d'homme se fait ententdre. Monsieur,Duroch, ? oui c'est moi.

Je ne sais commen t vous dire celà, mais melle Duvoisin, est dans un était critique.

Nous ne pouvons déranger personne, pouvez vous rappeller vers 11h demain matin ?

Le médecin pourra vous renseigner.

 ET il racroche.... Qu'elle nouvelle aura t'il? il va se doucher, bois un café bien fort,

et s'habille, il hèlle un taxi et va à l'hôpital.

Lorsqu'il arrive, à l'accueil il doit montrer patte blanche, et s'éxpliquer, c'est un réceptionniste, qui le reçoit.Il appelle les urgence donne tout ce qu'il doit, det attend.

Un monsieur en blouse blanche se présente; Monsieur Duvoisin? OUi répond celui ci.

Veuillez me suivre s'il vous plait.

L'angoisse l'étreint, mais il suit bien sûr.

Ils descendent deux étages avec l'ascenceur,

Puis arrivent dans un long couloir tout blanc.

l'homme en blanc, pousse une porte, et lui montre un bracard avec une forme allongée

il soulève le drap sur le visage et lui dit vous la  reconnaissez? NON !

ce n'est pas elle, elle est morte?. pas de réponse. ils font demi tour jusqu'à l'ascenceur

et monte au cinquième. vont dans une chambre, et là c'est elle elle éclate en sanglot il l'a prend dans ces bras, et pleure avec elle. Ouf il se tourne vers l'homme en blanc, et lui demande pourquoi il lui avait fait cette peur horrible.L'autre hausse les épaule et sort

 Elle pleure encore dans ses bras puis se calme et ils s'embrassent.

Ce n'est qu'un bras cassé ce n'est pas trop grave.

mais tout va bien , la vie est belle. merci mon Dieu.

Commentaires

Désolée pour les fautes de frappes, je l'envoies tout de suite.
Voilà mon lien: josettelausy http://marrainesuisseskynetblogs.be
Merci, pardon et gros bisous.

Écrit par : marrainesuisse | 06/05/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour ma Josette,
Magnifique ce texte.......
Te voilà souffrante...oh que cela me peine ma gentille amie payse...
voila mon adresse mail écris moi en privé si tu veux, et milles mercis pour tes petits mots que je viens lire ......
Pardonne moi mon absence mais j'en ai vraiment besoin

ecris moi ici c'est privé gigidome@live.fr

Mille Bisous et dis moi vite tes soucis si tu veux........

Écrit par : Ghislaine | 06/05/2014

Répondre à ce commentaire

bonjour chers amis, tres bien ton histoire chere Josette, elle finit bien, c'est encore mieux ! j'espere que vous allez aussi bien que possible, tous les deux , je vous souhaite un bon jeudi, en Suisse ce ne doit pas etre ferié ! , gros bisous

Écrit par : jeanine et rené | 08/05/2014

Répondre à ce commentaire

très beau défi bien relevé, et comme il a du avoir la peur de sa vie
tu vois moi aussi je suis en retard dans mes mails, j'essaie de les rattraper, suis seule à la maison, mon époux est parti voir son fils, j'ai donc l'esprit libre
je ne sais si je te l'ai dit, mon fils aîné 46 ans doit faire de la chimio, une séance tous les 14 jours et ce pendant 8 mois, on lui a trouvé un lymphome, je croise les doigts pour que tout aille bien
pourquoi faut-il tout le temps que la maladie nous rattrape
prends soin de toi
bonne fin de journée
bisous
Mandrine

Écrit par : Mandrine | 08/05/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.