17/04/2014

J'arrive, c'est 18h 32, et il te faut le texte.Pour Ghislaine

Bonjour mon amie, je croyais naïvement, passer la journée tranquille sur mon ordinateur,

et j'ai été perturbée toutl'après-midi.

OUF 

   ---------------------

Voici les mots

Liberté, ami, vent, prairie, message,

élégance, sauvage, nid, pied.

**************

Le texte

(aucune inspiration)

Adeline et Robert, forment un joli couple.

Ils sont marié depuis 5 ans et n'ont pas d'enfant.

Impossible, leur ont dit les différents médecins qu'ils ont consultés.

Alors que pourrait on faire?

Avoir un Ami, suggère Adeline?

mais tu penses à quoi, lui dit son mari  on en a plein d'amis,

comment veux tu n'en avoir

qu'un seul qui ne soit que pour nous?.

NON! rétorque, Adeline c'est impossible!

Mais tu sais chéri je ne pensais pas à un être humain!

Tu peux t'expliquer, rétorque Robert, intrigué:

Un animal: lequel un chien? un chat? tu sais que j'ai un peu d'allergie pour les chats.

Tu n'y est pas Robert chéri, mais pas du tout.

Le chéri réfléchit, mais dans un appartement, il ne voit pas, accueillir

une tortue, ou installer dans leur salon un aquarium, avec des poissons exotiques.

Adeline éclate de rire, où le mettrais tu cet aquarium?.

Dilemne, et petit sourire narquois de sa femme qui le regarde réfléchir.

Enfin Robert qui est l'ami de l'homme?

 un éclair de compréhension enfin!

Un cheval, à nous? oui nous montons tous les deux mais nous devons louer nos montures.

Pourquoi ne pas mettre de l'argent dans l'achat de deux juments, puisque c'est

ce que nous préférons monter!.

mais c'est une exellente idée, puisque le destin nous prive d'un enfant,

l'argent économisé pour celui ci pourrait servir, à l'achat de nos deux chevaux.

Voilà tu as tout compris.

Nous avons de la chance d'avoir le bord de mer d'un côté où le vent

nous soulèverait les cheveux, et de l'autre côté des vastes prairies

pour chevaucher , en tenue avec un bombe sur la tête, .

Tout heureux ils envoient un message à leurs amis qui tiennent

le manège, qu'ils fréquentent depuis longtemps.

Rendez vous est pris pour aller visiter un haras, et voir les chevaux qu'ils pourraient trouver à leur tailles et à leur goût.

Dès leur arrivée ils  sont reçu par le patron lui même, il ne vend pas deux chevaux en même temps tous les jours.

Adeline est très belle  et le monsieur est sensible à son élégance, naturelle

il va vers le fond de l'écurie,

dans deux stalles contigües il y a deux magnifiques juments. L'une est d'un gris clair, tacheté de gris foncé, l'autre un peu plus grande, est d'un beau beige,

avec des taches sur la tête et le museau. d'un beige plus foncé.

Adeline les trouve magnifiques, un peu hésitante elle demande: sont elles sauvages?

Non répond le propiétaire, je ne vous les proposerais pas si c'était le cas.

Ces deux juments sont montées tous les jours par leur écuyer.

Un tour dans la prairie que vous voyez là et une autre promenade dans un lieu inconnu des chevaux pour les habituer à tout.

Venez entrez, madame; dans la stalle, vous faites ce que bon vous semble,

Et vous monsieur désirez vous la jument à côté, ou en voir plus loin?

Non je prends celle ci. mais ma femme et moi les prenons sous caution.

Si le vétérinaire qui est un ami les trouve parfaite on achète, on paye cash

et on les dresse comme nos enfants.

nous voulons les aimer, leur donner la tendresse que nous ne pourrons jamais donner à nos enfants, nous ne pouvons en avoir.

le propriétaire reste pensif;

Vous n'allez pas les faire rentrer dans la maison quand même?

Une fois les juments achetées et emmenées dans ce que nous appellerons leur Nid

Nous serons maitre de nos bêtes, et nous les traiterons comme il se doit.

avec tendresse, caresses, et attentions.

Elles sortiront tous les jours seront soignées , dorlotées,et apprendrons à nous aimer comme on les aimera.

Le ton est sans réplique, et c'est à Pied qu'il rejoignent la villa qui ressemble à un manoir

pour signer les contrats, leurs témoins arrivés entre temps les attendent.

Le propriétaire est heureux, mais perplexe. les nouveaux maitres des deux juments

Sont heureux.

******

Dix ans ont passés Adeline et Robert déjeune dans leur jardin.

Les juments parfaitement adaptés et bien traités par Adeline et Robert,

viennent au pas, et hume la joue de leur Papa, etde leur Maman.

Car ainsi fini l'histoire que j'ai inventée pour vous.

Et presque mot à mot.

josettelausy

http://marrainesuisseskynetblogs.be

Commentaires

Chère Ghislaine, voici mon texte, j'ai enfin fini, mais j'ai inventé phrase par phrase, un mot en attire un autre ainsi de suite.
Voici le lien: http:// marrainesuisseskynetblogs.be


Bisous à bientôt. Josette

Écrit par : marrainesuisse | 17/04/2014

Répondre à ce commentaire

pas mal du tout cette histoire de chevaux, pardon de ...juments !! compliments chere Josette, bonne santé à vous deux, je m'absente jusqu'à mardi, grosses bises
bonnes fêtes de Pâques !

Écrit par : jeanine et rené | 18/04/2014

Répondre à ce commentaire

Magnifique Josette, beaucoup de prolixité, d'imagination, je suis sure que tu pourrais écrire des nouvelles..........
Je t'embrasse, te souhaitant de belles fêtes de Paques............
Je connais l'endroit de l'hotel de ton fils.........
Bisous a toi

Écrit par : Ghislaine | 18/04/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Ghislaine, je t'ai envoyé un commentaire sur ton atelier d'écriture. Il est 18h 30 et j'ai de la peine a faire le tour des quelques commentaires, sur mes textes d'écritures. J'aime écrire et je m'amuse, et ça ne plait pas à mon mari qui vient trop souvent à mon goût dans mon gourbi. Oui c'est un mot arabe je le sais mais l'Algérie n'est pas très loin de Nice,et les Algériens viennent à Nice. si on les écoute, certains mots sont dans le larousse 2013. Voilà nous allons reprendre nos petites habitudes et nos écrits, chez les unes et les autres. Faire un livre de nouvelles?..... non je ne peux pas, et trouver un éditeur à mon àge, je ne crois pas cela possible. Bref, si ça t'amuse tu peux le faire pour moi. mais tu sais tu écris bien mieux que moi, tes textes sont beaux et diversifiés. certains d'entre eux, un peu oser, mais on les lit sans arrière pensée. Moi je ne peux pas écrire comme cela, je ne le ressens pas.
C'est ça qui fait ta force, et j'ai beaucoup de respect pour toi et tes écrits.
Gros bisous, de Josettelausy.

Écrit par : marrainesuisse | 20/04/2014

ce n'est pas une revenante mais Madoué qui souhaite que son énième contact aura du succés. A mon tour de vous souhaiter de bonne fêtes de Pâques par ce temps froid et venteux, que votre santé est bonne Bisous

Écrit par : madoue | 20/04/2014

Répondre à ce commentaire

Mon écrit c'est éffacé, j'ai appuyé sur la touche délèt, avec la paume de la main
Mon amie Madoué, Annick, le bonheur de te lire. pardonnes moi de ne plus t'avoir écrit,
je n'ai pas d'excuses sinon la maladie, et le changement de blog, car je ne m'en sortais plus chez Canalblog. Il devenait trop difficille pour moi et aurait voulu que je change de pseudo et d'adresse, etc.... H-IL m'a trouvé ce blog belge, qui m'a gentiment reçu, et sur lequel je me sens bien. J'ai perdu beaucoup de correspondants en quittant Canal..
mais j'en ai d'autres, très sympas. Je fais des textes d'écritures que j'invente avec des mots donnés par mes correspondantes écrivaines, et c'est le bonheur.
Fais le tour, tu y arriveras, j'en suis sûre. je t'embrasse très fort
Ton amie Josette. L'adresse de mon lien: josettelausy Auteure du blog:
http://marrainesuisseskynetblogs.be Et si tu es restée sur Canal, je ne peux te répondre sur ton blog. pas d'accès pour moi. Une erreur d'aiguillage je suppose.
Réponds moi, SVP. bisous,bisous,bisou. Mon n° de téléphone si tu l'as perdu est:
0041 32 968 10 19. je suis toujours là pour toi. mon amie depuis longtemps maintenant.

Écrit par : marrainesuisse | 20/04/2014

ce n'est pas une revenante mais Madoué qui souhaite que son énième contact aura du succés. A mon tour de vous souhaiter de bonnes fêtes de Pâques par ce temps froid et venteux, que votre santé soit bonne Bisous

Écrit par : madoue | 20/04/2014

Répondre à ce commentaire

ce n'est pas une revenante mais Madoué qui souhaite que son énième contact aura du succés. A mon tour de vous souhaiter de bonnes fêtes de Pâques par ce temps froid et venteux, que votre santé soit bonne Bisous

Écrit par : madoue | 20/04/2014

Répondre à ce commentaire

Troisième appel, je suis là Madoué, as tu toujours la même adresse? et le téléphone, est il toujours le même? et l'adresse Email mon amie est il toujours le même?.
Téléphones moi, on n'essayera de ne pas se parler une heure promis.
Gros bisous mon amie de Wally, c'est ça?. Josettelausy marrainesuisseskynetblogs.be.

Écrit par : marrainesuisse | 20/04/2014

Bonjour,
je suis ravie de revenir sur tes pages depuis tout ce temps..

J'était passée à mon retour en Suisse mais pas sur ce blog sur un autres il me semble et il m'avait semblé à l'abandon...

J'ai parcourus les textes qui sont tous très bien écrits, de belles participation et une imagination débordante. Bravo
Amicales bises de Ste. Croix Suisse de l'ex Suisse au Sénégal

Écrit par : Renée | 23/04/2014

Répondre à ce commentaire

Ah! chic, Comment te sens tu en Suisse, quel plaisir de te lire à nouveau. Un bonheur.
Tu n'as pas trop froid?. c'est pas l'Afrique ici, mais l'air y est meilleur. Renée
c'est un bonheur de te lire. malheureusement, nous ne pourrons pas nous déplacer à Ste Croix, car mon mari ne peux plus conduire hors de la ville, Il est âgé et douloureux.
Aux alentours de la Chaux de Fonds, oui, alors si tu as une voiture pour te déplacer, avec un chauffeur si tu ne conduis pas, tu peux venir nous voir . je préparerai un petit repas sympa, et nous pourrons bavarder à notre aise, et faire une connaissance réelle,et pas virtuelle. Bienvenue......
En attendant je t'envoies des gros bisous, et YOUPI
Josettelausy de marrainesuisseskynetblogs.be
Je t'expliquerai pourquoi j'ai changer de blog.S'il te plait peux tu en attendant me mettre ton lien, s'il n'est pas sur Canalblog, car je ne peux pas y rentrer. Erreur d'aiguillage.

Écrit par : marrainesuisse | 23/04/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.